Bonjour Docteur,
Pratis.com étant réservé aux médecins, merci de vous identifier :
JE SUIS DÉJA INSCRIT
  E-mail   mot de passe    
Retenir ce mot de passeJ'ai oublié mon mot de passe
JE M'INSCRIS GRATUITEMENT
  E-mail 
Ajouter Pratis.com à vos favoris      publicité
FORMATION
INFORMATION
SERVICES
Bonjour
Connexion
JT / NEWS
Dossier du MOIS
Maltraitance infantile
ACTUALITE MEDICALE
Diabétologie
Innovations médicales ANTS
Un cliché pour l'histoire
Etudes Cliniques
Reportages
ACTUALITE PRO
HOPITAL
Vie conventionnelle
Paroles Publiques
Fiscalité
Interviews ARS
SPECIALITES
Cardiologie
Chirurgie
Coqueluche
Dénutrition
Gastro-entérologie
Gynécologie
Imagerie
Infectiologie
Médecines Alternatives
Médecine Esthétique
Neurologie
Oncologie
Pneumo / ORL
Psychiatrie
Psycho Sexo
Radioactivité
Santé Publique
Urologie
Divers
DECOUVERTE
Médecine légale
Chroniques de légiste
Vu sur le net
Lecture - Culture
Club des managers
TELEMEDECINE

PARTENAIRES
LE LOGICIEL MEDICAL PRATIS LIVE
le logiciel de gestion
de cabinet et de télétransmission gratuit

UNE VIDEO AU HASARD

Plan cancer : interview exclusive du Pr Agnès Buzyn, Présidente de l’INCA

DES SUGGESTIONS ?
Si vous avez des suggestions ou des remarques pour améliorer notre site, écrivez nous

UNE QUESTION ?
Hotline
ou bien par e-mail :
contact@pratis.com

Cancer du col de l’utérus : le dépistage en question
Votre navigateur ne vous permet pas de lire les fichiers Adobe Flash.
Télécharger gratuitement Adobe Flash Player

Directeur médical de l’Institut du col à Paris, le Dr Monsonego revient sur les recommandations publiées par la HAS vis à vis du dépistage du cancer du col de l’utérus. La HAS souhaite ainsi passer à un dépistage organisé en replaçant le médecin généraliste au centre du dispositif, en tant que prescripteur mais également acteur du prélèvement. Quant à la question du test, de sa sensibilité et de sa spécificité, le débat reste ouvert. Cliquez ici pour consulter les recommandations de la HAS

 
« il s'ecoute parler !!! => plus concret et plus pratique SPV !!! »
« je regrette que les gyneco qui se battent pour garder leur clientele et leur spécialité et sont sortis dans la rue pour ça, ne soient pas monter en 1ere ligne alors pour ce dépistage organisé: ce qui bien sur oblige à renoncer à remplir ses carnets de rdv avec frottis tous les ans comme on le voit trop souvent Trop de femmmes depistées tous les ans et d'autres jamais
l'essentiel est d'organiser
Valoriser l'acte financierement aidera mobiliser les prélèvements pour le frottis un spéculeum coute 3 à 5 €
Le dépistage est simple, les médecins généralistes encore en 1 er plan pour être efficace par leur proximité , les associations de formations propose cette formation regulierement
la double lecture ok »
« Moi, généraliste, je voudrai bien suivre de temps en temps quelque femme, mais ce sont elles qui ne veulent pas, préférant aller "directement" chez le spé "pour faire faire des économies" , même et y compris pour un simple renouvellement de pilule ....
Faire un frotti, ce n'est pas difficile maintenir ses neurones en "éveille" c'est plus difficile et les laisser s'endormir c'est très facile ! »
« Pourquoi ne pas demander l'avis des anatomo pathologistes,
en 1er ligne de responsabilité?
Dt Baviera 01 60 12 02 72
baviera@wanadoo.fr »


La vidéo est saccadée ?
Nous contacter ?

LES VIDÉOS DE LA SEMAINE

 Dernières vidéos publiées
• Cancer du sein : la mastectomie[...]
• Un cliché pour l’histoire :[...]
• Flash du 18-09-2014
• Alzheimer : une lueur d’espoir en 2014 ?
• Flash du 16-09-2014
• Interview : Roger Rua, Président du SML
• Flash du 11-09-2014
• Un cliché pour l’histoire : Varice[...]
• Epilepsie tumorale : comment faire[...]
• A Hambourg peut-être du Dr Denis Labayle
• Troubles bipolaires : des avancées[...]
• Flash du 09-09-2014
• L’UNOF-CSMF rejette les mesures de[...]
• ANTS : les tatouages ne résistent[...]
• Flash du 04-09-2014
• Nouveaux ADO : les inhibiteurs du[...]
• Flash du 01-09-2014
• Un cliché pour l’histoire : la SEP[...]
• Flash du 28-08-2014
• Cardiopathie congénitale : la[...]



programmation de la semaine


publicité

Sondage

Pour manifester votre mécontentement, irez-vous jusqu'à fermer votre cabinet le 30 septembre ?
OUI
68.4%
NON
31.6%
Voir tous les sondages



COURRIER DES LECTEURS

publicité

Nous adhérons aux
principes de la
charte HONcode
.

Vérifiez ici.
Copyright 2011 Groupe PPDL Santé EUROPE - Tous droits réservés